العربية
PRÉSENTATION
ACTIVITÉS
SITUATION ALIMENTAIRE
MULTIMEDIAS
APPELS D’OFFRES
Situation alimentaire en janvier 2015


Les résultats de l’enquête de suivi de la situation alimentaire des ménages, réalisée par le CSA conjointement avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a revelé qu’au début du mois de janvier 2015, 23,8% des ménages mauritaniens étaient en insécurité alimentaire.

L’insécurité alimentaire a connu une évolution importante au Tagant (31,4%) par rapport à la situation d’avant, cependant, les wilayas du sud et de l’est du pays restent les plus touchées par le phénomène : Hodh Echarghi (37,1%), Gorgol (35,1%), au Guidimakha (33,1%). La situation reste stable à Nouakchott où 17% des ménages sont en insécurité alimentaire.

La majorité des ménages en insécurité alimentaire résident dans la zone agropastorale, la zone des cultures pluviales et dans la vallée du Fleuve Sénégal.

La mauvaise pluviométrie de l’hivernage 2014 et ses conséquences sur la production agricole et l’élevage sont les premières causes de l’accroissement de l’insécurité alimentaire dans toutes les zones du pays. Les ménages qui n’ont rien récolté ont essayé de vendre leurs petits ruminants pour pouvoir se procurer de la nourriture. Cela s’est traduit à plusieurs endroits du pays par une augmentation relativement importante de l’offre de bétail sur les marchés, qui à son tour a entrainé une baisse des prix des animaux provoquant ainsi une réduction du pouvoir d’achat de ces ménages pasteraux.


Certains des ménages ruraux ont été contraints de réduire leur consommation alimentaire aux céréales, à l’huile et au sucre entrainant ainsi une détérioration de leur situation de sécurité alimentaire avec des risque sur l’état nutritionnel des enfants.

Le Gouvernement, prenant la mesure de la récurrence des crises liées aux facteurs climatiques, a souscrit à la mutuelle panafricaine de gestion des risques African Risk Capacity (ARC). Le mauvais déroulement de l’hivernage 2014 a entrainé le décaissement d’un montant de 6,3 millions de dollars USD au profit du Gouvernement pour la couvertir des besoins alimentaire essentiels de quelques 250.000 personnes dans les zones agricoles les plus affectées par la sécheresse.


Rechercher :
 
   
Commission de passation des marchés publics
Avis d’appel d’offre
Avis d’attribution de marché
Annonces
Publication d’avis
Les focus du CSA
Le Projet PLIACEM (Vidéo)
Les services de transport
Les services des stocks
L’ARC : Mutuelle panafricaine d’assurance sécheresse